Morand nouvelles completes tome 2. Henry James 2019-02-06

Morand nouvelles completes tome 2 Rating: 7,2/10 362 reviews

Paul Morand

morand nouvelles completes tome 2

Léal avait senti chez Gardefort, son aîné de près de trente ans, tant d'expérience fragilement accumulée, qu'il aimait, lorsqu'il était libre, venir consulter celui qu'il nommait son maître. En effet, s'il ne cesse de succomber avec délices à la tentation de développer, l'exigence de brièveté répond à un idéal de maîtrise indissociable pour lui de la création littéraire, de sorte que chaque nouvelle tentative vient ressusciter le rêve d'un « triomphe de concision vigoureuse et vivante », d'un « pouls ou rythme très bref », d'« un petit joyau à la forme éclatante, rapide, vive ». Ricaneur et courroucé, il explore les restes d'un antique univers, adorable et idiot, ébranlé par la violence de la première des deux guerres civiles où l'Europe s'est perdue - il enregistre tout : la disparition d'hommes et de femmes nés sous Louis-Philippe ou sous le Second Empire, ainsi que la naissance d'une génération qui aurait voulu refuser un héritage maudit, mais qui était bien forcée de l'accepter. Il traçait de longues perspectives dans son avenir. Trop clair pour être la lune, mais aussi triste, couleur de chlore, le soleil, déplumé, ne jetait pas de rayons.

Next

Henry James

morand nouvelles completes tome 2

La mer, sournoise et calme comme un sous-produit oléagineux, avait cette teinte glauque de la mer du Nord à Ostende ; il s'en étonna, oubliant qu'il portait des lunettes vertes. La ligne ininterrompue de l'horizon n'est que rarement brisée par le jet d'eau d'une baleine qui traverse fugitivement ces étendues sans limites. Je suis un vieux galantin, moi, un vieux de la vieille école! Et ne doutons pas que ce soient les idées de Maupassant. Si je fuis, se dit-il, qu'est-ce que je peux bien fuir? Le champ de ce livre est vaste et le compas y est ouvert jusqu'au grand écart. Un immeuble où une famille noire réussi à s'installer est perdu pour la race blanche. Univers poreux où s'écrit un texte étrange et étranger sur les corps, où reviennent les morts - les vrais - mais aussi ceux que nous fûmes, où la victime de l'Inquisiteur réclame son bourreau, où l'amour conduit à la folie l'amoureuse et le demi solde épris de sa jeune jument à la mort, où l'être émigre vers un pays d'origine qu'il ne retrouvera jamais.

Next

Nouvelles complètes. Volume 2, Paul Morand, Livres, close.co

morand nouvelles completes tome 2

Le duc n'aimait pas les anniversaires, parce que chacun d'eux le rapprochait de la mort. Le muguet, l'œillet, le lis tigré, l'amaryllis sont les envoyés, les confidents, les confesseurs des amours américaines. Fin de siècle - Le Bazar de la Charité. Alors nous suivons ces ombres qui finissent par être plus vraies, plus attirante, plus réelles que les enfants du jour. L'éloquence des roses vaut celle des hommes. Rien n'échappe à la cruauté de son rayon visuel, ni le fléchissement des assises sociales, ni les signes annonciateurs du Jugement dernier, ni le resserrement du noeud coulant autour du cou des derniers hommes libres, ni la prochaine installation, sur son trône policier, de la Raison d'Etat, ni les fleurs, fanées comme des couronnes mortuaires, des dernières fêtes individuelles, tôt emportées par un raz-de-marée de naissances et de faim. La vision du monde n'en sort pas grandie, mais l'oeil n'a rien laissé passer.

Next

Livre: Nouvelles complètes (Tome 2), Paul Morand, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 9782070112456

morand nouvelles completes tome 2

Peu à peu il lui avait donné sa confiance. Tout en n'aimant pas les femmes, car il n'en aime aucune, Maupassant les aime cependant par-dessus tout. Car c'est un monde sur lequel règne Hécate et ses chiens qui, «plutôt que de nous tuer, nous entraîne à ses côtés. Il croit au sourire de la Joconde. Et pourquoi ne pas écouter ce conseil des fleuristes? Quelles diastoles, quelles systoles égaleront jamais leurs palettes et leurs cliquets! Alphonse Daudet, elle le trouvait trop ensoleillé, Zola et ses gros livres plein de lourdes histoires d'ouvriers était si commun! D'incise en parenthèse, d'emboîtements en bifurcations, d'hypothèse en analogie, leur lecteur s'engage dans les méandres de la conscience et du texte, guidé par un art où, selon Maurice Blanchot, « tout est mouvement, effort de découverte et d'investigation, plis, replis, sinuosité, réserve, art qui ne déchiffre pas mais est le chiffre de l'indéchiffrable ». .

Next

Henry James

morand nouvelles completes tome 2

Votre cousin, lui, était explicite; il voulait toujours tout expliquer au lecteur; c'était dangereux, et pas même nécessaire; le lecteur n'est pas plus bête que ce poisson, tenez, qui vient de recracher votre cuiller. Il les ôta, et reçut la blancheur du Sud, avec toutes les ombres mangées, comme un coup de poing entre les deux yeux. La lumière tombait, verticale, comme d'un vitrage d'atelier. Le commandant n'avait jamais monté, depuis vingt années, sans prendre des notes dans son agenda et, ensemble, parfois, ils les relisaient. L'Europe, pour lui, ce n'était plus l'Ancien Monde, c'était déja l'autre monde, la Révolution, une première attaque d'apoplexie. C'est la route des voyageurs pressés qui veulent gagner du temps en atteignant l'Orient le plus rapidement possible, ceux qui possèdent ce tempérament, regrettable mais typique des Occidentaux, qui les incline à croire que la vie est trop courte.

Next

Henry James

morand nouvelles completes tome 2

C'est un oeil, dit de Paul Morand Pierre Brisson, et Chardonne ajoute : un oeil de rapace qui perçoit de très haut un menu poisson dans la mer. La loi française vous autorise à télécharger un fichier Epub. Les jeunes écrivains qui, sur la rive gauche, affectent de mépriser ses suffrages, s'empressaient maintenant autour de lui. Je mourrai ainsi, c'est dans le sang. Dans vos livres, on dirait que vous n'aimez rien. Mais les romans à la mode qui traînaient sur sa table ne contenaient, hélas! Il lui arrivera même de se la donner pour modèle : « Ecrire comme si, à n'importe lequel de ses stades, mon récit devait être une nouvelle.

Next

Citations de Paul Morand (245)

morand nouvelles completes tome 2

Les Contes de Maupassant ne parlaient que de petits employés canotant à Chatou et de femmes de mauvaise vie dans des maisons closes on eût attendu mieux d'un marquis ; restait Paul Bourget, mais ce vivisecteur du coeur féminin manquait de ce pouvoir caressant, moustachu et chatouilleur qu'une jeune lectrice est en droit d'attendre d'un romancier. Pensez-y… quel ressort humain pourrait lutter contre les leurs? Or, l'écriture n'est qu'un rêve ; cherchez et vous trouverez. Ni , ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront être tenus responsables d'une mauvaise utilisation de ce site. Tincé avait pris pleine conscience de lui-même. Vous verrez soudain, sous ma plume, apparaître la générosité des Russes, la ténacité des Anglais, le jansénisme des Français, le bon sens des Belges, l'altitude des Suisses, la force des Allemands, le savoir des Tchécoslovaques, le courage des Bulgares, l'économie des Grecs, le parisianisme des Roumains, le don d'oubli des Autrichiens, la francophilie des Portugais, le panache des Italiens, etc. Les rêves, dit-on, sont soumis à la loi des contraires. Qui nous dira si ce n'est pas là l'histoire du monde de demain : deux ou trois continents détruits par les guerres et les épidémies, et l'Afrique seule survivant et reprenant pied en Asie, à Gibraltar? On changerait les régimes, les médecins, mais on ne changerait pas l'âme du malade ; les régales, privilèges, fermes, tailles, bénéfices, s'appeleraient désormais taxes, droits, perceptions, contributions ou reprises du Trésor, mais ce serait la même évolution du même cancer, dont mourrait l'homme européen.

Next

Henry James

morand nouvelles completes tome 2

Nous aurons des caresses en gerbes, des boutonnières de serments, des touffes de ne-m'oubliez-pas, des parterres de un-peu-beaucoup-passionnément-pas-du-tout. Idylle noire : négrillons en perspective ; ils arriveront derrière la civilisation européenne en portant sa traîne, comme Zamore celle de la Du Barry. Sur la seconde scène, il cherche au moi une identité, car le Je aussi - que ravagent les passions - est un théâtre. Seul moyen d'avancer et de tout inclure ». Une étonnante joie de vivre lui faisait trouver la journée courte.

Next

Citations de Paul Morand (245)

morand nouvelles completes tome 2

Il se donne infiniment de peine pour l'Eternel Féminin. Sur le premier, il remet en scène l'histoire, théâtre des multiples masques de l'homme, car l'Histoire permet à Morand de se confronter à la diversité des temps, des lieux et sans doute d'éprouver ce que donne le déplacement d'une figure. Ce qui lui avait plu, c'est que Léal ne prenait jamais de congé et passait les moments où il n'était pas de service, comme un élève des Beaux-Arts copiant des tableaux de maîtres, caché dans un coin du manège ; et aussi que, la première fois qu'il l'avait rencontré, Léal avait parlé des hanches de Milady et non de sa croupe, expression moderne qui exaspérait le commandant. Dire ce que l'on pense, c'est le luxe des vieillards. Telle est la poétique formule de la publicité florale, à New-York.

Next

Paul Morand

morand nouvelles completes tome 2

Ils s'infiltrent rue par rue, bloc par bloc, maison par maison. Je me croyais un feu de joie ; peut-être suis-je un incendie? Cet effondrement d'une société dont il apercevait à ses pieds les décombres, pour l'instant il ne voulait en dégager d'autre leçon que la fuite. Elle lui préférait René Maizeroy, un mâle. Que nos compliments s'expriment donc en bouquets, nos déclarations en corbeilles, nos regrets en couronnes, nos soupirs d'amour en orchidées aux étamines dressés , nos aveux en pivoines ouvertes, nos désirs en géraniums-lierres, nos baisers en roses pompon! » Puis vient la Noire affaire, la Mort qui emporte Charles Quint, et ce moi éphémère qui s'est prêté un temps au Temps sur la scène du monde. Au-delà de la forme, les cent douze nouvelles de James, d'ailleurs plus ou moins brèves, répondent à un même souci : « Dépeindre la vie des gens n'est rien, tant que l'on n'a pas décrit leurs perceptions ». Non qu'il goutât la vie - il la détestait comme il détestait presque tout -, non qu'il craignît la déchéance - il y baignait depuis longtemps sans s'en apercevoir -, mais l'idée de laisser derrière soi, et surtout parmi ses proches, d'inévitables héritiers, lui faisait horreur.

Next